Signature de la convention relative au programme de réhabilitation et de mise en valeur de la Médina de Meknès - Lundi 22 octobre 2018

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a présidé à Marrakech la cérémonie de...

Célébration de la Journée Nationale des Marocains Résidant à l'Etranger, 10 août 2018- Meknès

A l’instar de chaque année, l’Agence Urbaine de Meknès réaffirme, à l’occasion de la célébration...

Evaluation des performances du Guichet Unique de Meknès, Juillet 2018

Dans le cadre de l’amélioration continue de nos services et performances, l’Agence Urbaine de Meknès a réalisé une...

Mise en application des dispositions du décret n° 2-17- 265 fixant les modalités de réception des remarques et propositions des usagers, du suivi et du traitement de leurs réclamations

Dans le cadre de la mise en application des dispositions du décret n° 2-17-265 fixant les modalités de réception...

Mise en application de la résolution concernant la fixation de la tarification pour l’instruction des dossiers de morcellements et morcellements-fusions.

Suite à l’adoption par le Conseil d’Administration de l’Agence Urbaine de Meknès - lors de sa 16...

Participation à la journée de restitution des résultats de l’évaluation de la mise en œuvre des chartes architecturales, urbanistiques et paysagères, Rabat – Lundi 02 Avril 2018

L’Agence Urbaine de Meknès a participé à la journée de restitution des résultats de l’évaluation de la mise en...

Rencontre relative au secteur de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la Ville, Préfecture de Meknès - Vendredi 30 Mars 2018
Dans le cadre de la tenue de rencontres régionales entre les instances...
Participation au séminaire de présentation des résultats de l'étude sur les « Dynamiques et disparités territoriales », Siège du Ministère- Rabat, le mardi 27 mars 2018

Présidé par Monsieur Adelahad Fassi Fihri, Ministre de l’Aménagement du territoire National de l’Urbanisme, de...

16 ème session du conseil d’administration de l’Agence Urbaine de Meknès

Mercredi 21 mars 2018 au siège de l’Annexe Agdal de la Préfecture de Meknès.

...

Participation à la 9ème session du forum urbain mondial du 7 au 13 février 2018 à Kuala Lumpur

Dans le cadre de la représentation du Maroc à la 9éme session du Forum Urbain Mondial réuni à Kuala Lumpur du 7 au...

''تفعيل الخدمة العمومية ''الإشهاد على مطابقة الوثائق لأصولها

تنفيذا لمقتضيات المرسوم رقم 410-17-2 الصادر في 20 شتنبر 2017 بتحديد كيفيات...

Clôture de la 2ème édition du Festival de l’Architecture, Vendredi 19 janvier 2018 à Meknès.

Organisé Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu le...

المنتدى الوزاري العربي الثاني تحت شعار "تنفيذ الخطة الحضرية الجديدة في المنطقة العربية" يومي 21 و 22 دجنبر 2017 بمدينة الرباط.

 ...

Edition de l’ouvrage « Agglomération de Meknès : Présentation, atouts et perspectives de développement », Décembre 2017

Dans le cadre de sa démarche de communication et...

السيد محمد نبيل بنعبد الله، وزير إعداد التراب الوطني والتعمير والإسكان وسياسة المدينة، يوقع عقد البرنامج الجهوي 2017 – 2021 لجهة فاس -مكناس

 أشرف...

 

                        

 

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a présidé à Marrakech la cérémonie de présentation des mesures prises pour la réalisation des projets inscrits dans le cadre du programme de valorisation de l'ancienne médina de Marrakech, ainsi que les programmes de réhabilitation et de mise en valeur des médinas de Salé, Meknès, Tétouan et Essaouira.

La convention cadre relative au programme de réhabilitation et de valorisation de l’ancienne médina de Meknès, qui touche aux principaux monuments historiques de la cite ismaélienne, porte sur trois grands axes ayant trait à :

- la réhabilitation des sites et monuments historiques (palais, portes monumentales, places, médersas et mosquées, fontaines, etc.)

- à l’amélioration de l’accessibilité et de la mobilité via l’aménagement de parkings notamment ;

-  à l’animation économique par la réhabilitation de 7 Fondouks d’activités économiques, la création de 4 circuits touristiques et le financement de projets de proximité.

Le programme de réhabilitation et de valorisation de l'ancienne médina de Meknès mobilisera une enveloppe budgétaire de 800 millions de dirhams avec une contribution du Fonds Hassan II pour le développement économique et social de 300 millions de dirhams. Les différents projets prévus au titre de ce programme devront ainsi participer à la promotion des conditions de vie des habitants, à l'amélioration des revenus des artisans et au renforcement de l’attractivité touristique de la Médina de Meknès.

https://youtu.be/zNK9QW1wx7Q

https://youtu.be/4sn5oiba06k

https://youtu.be/qeDH8xvKNLQ

A l’instar de chaque année, l’Agence Urbaine de Meknès réaffirme, à l’occasion de la célébration de la Journée nationale des Marocains Résidant à l'Étranger, son engagement à être à l’écoute et au service des marocains du monde en vue de les accompagner, orienter et assister pour la satisfaction de leurs attentes légitimes et la réalisation de leurs projets dans les meilleurs conditions et délais.

Pour répondre à leurs questions et les accompagner dans leurs démarches, cette agence met à leur disposition tout au long de l’année une équipe pluridisciplinaire à l’écoute, un ensemble de services en ligne (voir rubrique « services en ligne ») et un numéro de téléphone dédié : 05.35.51.04.46.

Pour la célébration de cette journée nationale, l’Agence Urbaine de Meknès, outre sa participation à la rencontre organisée par le CRI en partenariat avec la Préfecture de Meknès le 10 août 2018, organise du 13 au 17 août 2018, des Journées Portes Ouvertes dédiées aux Marocains Résidant à l'Etranger.

Formulaire à renseigner et renvoyer par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


 

Dans le cadre de l’amélioration continue de nos services et performances, l’Agence Urbaine de Meknès a réalisé une évaluation du fonctionnement du guichet unique de Meknès.

Cette évaluation, retraçant un bref historique de l’évolution de cette procédure depuis la première expérience pionnière en 2004, a permis d’identifier les principaux indicateurs de performances réalisés, à savoir :

-     Une moyenne annuelle de 1330 petits projets et 240 grands projets instruits ;

-     Un taux d'avis favorable de 91% pour les petits projets et 70% pour les grands projets ;

-     Tous les grands projets sont instruits dans les délais règlementaires dont 80% sont examinés en moins de 5 jours ouvrables.

-     Tous les petits projets sont instruits séance tenante ;

-     Une moyenne de nombres d’examens ne dépassant pas 3 examens par grand projet ;

-     74% des grands projets reçoivent un avis favorable de l’Agence Urbaine en moins de 2 mois.

Télécharger la note complète (PDF)

Dans le cadre de la mise en application des dispositions du décret n° 2-17-265 fixant les modalités de réception des remarques et propositions des usagers, du suivi et du traitement de leurs réclamations, le service e-réclamation de l’Agence Urbaine de Meknès est désormais accessible au niveau du portail national des réclamations « Chikaya.ma ».

Ce guichet unique multicanal, de dépôt et de suivi des réclamations par les usagers, réalisé conjointement par le ministère de l'Industrie et le ministère de la Réforme de l'Administration Publique permet aux usagers de l'administration de déposer leur réclamation par le biais de 3 supports : un site web (Chikaya.ma), une application mobile (Chikaya), et une hotline (3737).

Le portail offre ainsi au citoyen un ensemble de services notamment :

Soumettre une demande.

  • Suivre une réclamation et communiquer avec l’administration : cette opération nécessite le numéro de la réclamation et l’adresse électronique du plaignant pour accéder à l’espace de suivi d’une réclamation qui permet de consulter l’état d’avancement de son traitement. Cet espace permet également l’envoi d’un message à l’administration concernée et l’attachement de nouvelles pièces jointes qui peuvent renforcer le contenu de la réclamation.
  • Exprimer le niveau de satisfaction après le traitement.
  • Ré-ouvrir une réclamation dans le cas de doute ou de non conviction par le citoyen.
  • Permettre au citoyen d’avoir une vue globale sur les indicateurs et les chiffres relatifs aux réclamations.
  • Accéder à la rubrique Questions-réponses.

Une fois la réclamation déposée, celle-ci est enregistrée dans un registre, puis dirigée vers l'administration concernée. Celle dernière est tenue d'étudier la plainte et d'envoyer une réponse sous 60 jours. Pour assurer cela, le décret n°2-17-235 prévoit la création d'unités administratives au sein de chaque établissement public avec pour mission de recevoir les réclamations, les traiter et y répondre.

Suite à l’adoption par le Conseil d’Administration de l’Agence Urbaine de Meknès - lors de sa 16ème session tenue en date du 21 mars 2018 - de la résolution n°3 concernant la fixation de la tarification pour l’instruction des dossiers de morcellements et morcellements-fusions, l’Agence Urbaine de Meknès a mis en application cette décision de rémunération des services rendus, et à compter du 22 mars 2018.

Cette rémunération viendra renforcer les ressources de cette agence en vue d’un meilleur déploiement et modernisation de ces services.

Le montant des rémunérations pour services rendus par l'Agence Urbaine de Meknès pour les projets de morcellements et de morcellements-fusions est fixé à :

-          Vingt centimes hors taxes (0.20 DH HT) par mètre carré.

-          Un montant minimal de deux milles dirhams Hors Taxes (2000.00 DH HT) pour les surfaces inférieures à 01 (un)ha.

 Ci-après un fiche explicative détaillée : 

REMUNERATION DES SERVICES RENDUS POUR LES PROJETS DE MORCELLEMENTS ET MORCELLEMENTS – FUSIONS

Le champ d’application des projets de morcellement et morcellement- fusion

- Tout projet de morcellement ou morcellement-fusion ;

-  Les projets de morcellement ou morcellement-fusion modificatifs en cas d’augmentation de la surface par rapport à la surface du projet initial. Dans ce cas, la rémunération est calculée sur la base de la surface ajoutée.

Il est à signaler que les opérations de distraction et de partage entrent dans le cadre de rémunération pour services rendus.

Les projets exonérés

Tout projet de morcellement portant sur :

-  La distraction des lots réservés aux voies, places et parkings à céder au domaine public ;

-  La distraction des lots dans le cadre de projets d’expropriation pour cause d’utilité publique ;

-  La distraction de lots réservés aux équipements publics tels que les équipements ferroviaires et leurs dépendances, les équipements sanitaires, culturels et d'enseignement ainsi que les bâtiments administratifs, les mosquées et les cimetières ;

-  La distraction des terrains appartenant à l’agence de logement et d’équipement militaires (A.L.E.M) ;

-  La distraction des terrains réservés aux opérations de régularisations foncières et de restructurations des quartiers insalubres ;

-  La distraction des terrains réservés aux opérations inscrites dans le cadre du programme de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain(INDH).

Le tarif des services rendus

 

Le montant des rémunérations pour services rendus par l'Agence Urbaine de Meknès pour les projets de morcellements et de morcellements-fusions est fixé à vingt centimes hors taxes (0.20 DH HT) par mètre carré.

Le montant minimal perceptible est fixé à deux milles dirhams Hors Taxes (2000.00 DH HT) pour les surfaces inférieures à (un) 01 ha.

Le fait générateur du paiement

 

Le fait générateur de paiement s’effectuera à l’obtention de l’avis favorable ou avis favorable sous réserve émis par la commission de l’examen des dossiers de demande de morcellement ou morcellement-fusion, et ce, avant l’obtention de l’attestation administrative de morceler délivrée par la Commune.

 

 

L’Agence Urbaine de Meknès a participé à la journée de restitution des résultats de l’évaluation de la mise en œuvre des chartes organisée par le Ministère de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville le lundi 02 avril 2018 à l’INAU.

Tenue 10 ans après le lancement de la première charte architecturale, urbanistique et paysagère au Maroc, cette rencontre a été l’occasion pour les représentants des Départements Ministériels partenaires, les représentants des Directions Centrales concernées, les responsables chargés du dossier des chartes architecturales au niveau des Agences Urbaines, ainsi que le représentant du Conseil de l’Ordre National des Architectes pour débattre des contraintes et perspectives de la mise en œuvre de ce document incitatif et mobilisateur qu’est la charte architecturale, urbanistique et paysagère et qui a pour objectif principal de munir les différents intervenants dans l’acte de bâtir, d’un cadre référentiel favorisant une meilleure planification et gestion de la qualité du cadre bâti et des aménagements extérieurs.

A l’heure actuelle, le Maroc compte 59 chartes de villes, de centres ruraux ou de zones de valeur patrimoniale, urbanistique ou paysagère particulière dont 8 achevées au niveau du ressort territorial de l’Agence Urbaine de Meknès.

Toutefois, du fait que l’impact de ces chartes reste mitigé voire absent, et compte tenu de ses prérogatives et de son engagement dans ce sens, la Direction de l’Architecture œuvre, en collaboration avec les agences urbaines à la mise en place d’un plan d’action dont l’objectif est de favoriser l’opérationnalisation des chartes.

Parmi les contraintes relevées et qui entravent le processus de la production et de la mise en œuvre de ces chartes :

  • Absence de l’aspect juridique permettant aux chartes d’être opposables ;
  • Contraintes budgétaires ;
  • La faiblesse de la concertation entre les communes et les représentants de la société civile ;
  • La multiplicité des intervenants et l’absence d’un cadre institutionnel spécifique pour la traduction des chartes en programmes d’actions et en stratégie d’intervention ;
  • L’ambition coûteuse des propositions volontaristes ;
  • La faiblesse des capacités financières des communes et des départements ministériels ;
  • Le découpage administratif qui multipliait les décideurs à l’intérieur d’une même agglomération urbaine ;
  • Le manque de portage institutionnel.

Les propositions émises pour palier à cette situation sont :

  • Introduction des prescriptions de la charte au niveau des règlements des plans d’aménagements et de tout document d’urbanisme ;
  • Large diffusion des résultats des chartes auprès des différents partenaires ;
  • Multiplication des efforts de sensibilisation de tous les intervenants concernés par l’acte de bâtir afin de les inciter à respecter les recommandations des différentes chartes architecturales dans toute construction à édifier ou à modifier.

Dans le cadre de la tenue de rencontres régionales entre les instances du Ministère de l'Aménagement du Territoire, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la Ville et l'ensemble des intervenants du secteur au niveau local, M. Abdelahad Fassi Fihri, ministre de l'Aménagement du Territoire, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la  Politique de la Ville a présidé avec M. Le Gouverneur de la Préfecture de Meknès une rencontre pour discuter et débattre des principales réalisations, des enjeux et des attentes des partenaires locaux dans ce secteur.
Cette rencontre à laquelle ont pris part tant les conseils communaux relevant de la Préfecture de Meknès que les services extérieurs a été l'occasion de faire le point sur les actions en cours ainsi que la programmation de nouveaux projets à même de répondre aux attentes de ce territoire et aux enjeux de son développement équitable et durable.
 
 
 
 

Présidé par Monsieur Adelahad Fassi Fihri, Ministre de l’Aménagement du territoire National de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, un séminaire de présentation de la première édition du rapport d’analyse des disparités territoriales et des dynamiques du développement au Maroc s’est tenu au siège de ce ministère.

Cette rencontre a été l’occasion pour l’Agence Urbaine de Meknès de prendre connaissances des principales conclusions de cette étude initiée en 2015 comme action phare de l’Observatoire National des Dynamiques Territoriales (ONDT), et de participer au débat portant sur les perspectives ouvertes par cette expertise ainsi que la proposition de recommandations.

Cette étude vient apporter un éclairage sur les enjeux et les défis territoriaux et formuler des recommandations susceptibles d’orienter l’Etat sur des politiques de ciblage et de redistribution afin d’atténuer les disparités territoriales. Conduite selon une approche multiple et globale axée sur une grille d’indicateurs territoriaux pertinents, cette analyse spatiotemporelle portant sur la période 1999-2014 fait ressortir les transformations à l’œuvre et met en perspective les territoires, inscrits dans le processus de la régionalisation avancée.

Les principaux points saillants sont :

  • Forte concentration territoriale des activités économiques et un faible emploi des capacités du territoire (7% du territoire produit 58% du PIB) ; 
  • Faible intégration de l’armature urbaine ;
  • Résilience des milieux ruraux, face au peuplement, au changement climatique et à la création des richesses ;
  • Un système écologique en voie de dégradation dont le littoral, les zones de montagne et les oasis en sont les témoignages les plus expressifs.

Cette étude a également ressorti les enjeux actuels et futurs pour les territoires du Maroc, à savoir :

  • Le processus métropolitain à promouvoir pour redynamiser les territoires urbains ; 
  • La résilience des territoires ruraux à faible rendement (40 % de la population produit 12% du PIB) 
  • Le réchauffement climatique et son impact sur les écosystèmes ;
  • L’équité territoriale et la fracture numérique.
  • Adoption de l’approche territoriale dans la conception des politiques publiques pour améliorer la gouvernance territoriale ; 
  • La co-construction d’un dispositif d’information territorialisé entre l’Etat, les régions et la société civile.

https://www.facebook.com/MATUHPV/videos/1982608785290140/

Mercredi 21 mars 2018 au siège de l’Annexe Agdal de la Préfecture de Meknès.

« Les plans d’aménagement de l’Agglomération de Meknès en cours d’élaboration après envoi du SDAU du Grand Meknès pour homologation »

La 16ème session du conseil d’administration de l’Agence Urbaine de Meknès qui s’est tenu à Meknès le 21 Mars 2018 sous la présidence de M. Abdellatif Ennahli, Secrétaire Général du Ministère de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, a été l’occasion de présenter les principales réalisations de l’exercice 2017 ainsi que son plan d’action prévisionnel 2018-2021.

En effet, comme l’a explicitée Mme Aicha El Haouzali, Directrice de l’Agence Urbaine de Meknès, lors de son intervention, cet établissement, adoptant toujours une approche participative, a poursuivi ses efforts pour la concrétisation de son plan d’action pluriannuel visant principalement la couverture des centres urbains et ruraux en documents d'urbanisme adaptés ainsi que la simplification des procédures relatives à l’instruction des demandes d’autorisation avec une attention particulière accordée au monde rural, et ce en améliorant continuellement son intervention afin de participer à la concrétisation des orientations gouvernementales, accompagner et anticiper les évolutions constantes de son aire d’intervention ainsi que répondre aux attentes légitimes des citoyens.

Ainsi, l’année 2017 a été marquée par le lancement des études relatives à l’élaboration des plans d’aménagement de l’agglomération de Meknès en parallèle à l’achèvement du Schéma Directeur d’Aménagement Urbain du Grand Meknès et sa soumission à la procédure d’homologation. Il est également à noter une avancée notoire de 30 documents d’urbanisme en cours avec l’homologation à fin 2017 de 06 plans d’aménagement.

L’implication active de cette agence dans l’accompagnement des territoires, la réduction des disparités et l’amélioration du cadre de vie s’est aussi concrétisée par l’achèvement de 21 plans de restructuration qui permettront de réintégrer dans le circuit réglementaire 13016 ménages vivant dans des groupements ruraux ou des quartiers sous-équipés.

Quant au volet de la gestion urbaine, l’Agence Urbaine de Meknès s’inscrivant toujours dans l’optique d’amélioration du climat des affaires, a veillé à lever les blocages et dysfonctionnements relevés par les diverses commissions d’instruction et ce par la révision concertée de certaines dispositions urbanistiques et architecturales. En outre, les services de cette agence ont procédé à l’instruction de 6047 grands et petits projets dont plus de 85% ont reçu un avis favorable pour un montant d’investissement global prévisionnel de plus de 3700Mdhs.

Enfin, poursuivant sa démarche de communication, d’ouverture et de marketing territorial de son aire d’intervention, l’Agence Urbaine de Meknès a édité un ouvrage intitulé : « Agglomération de Meknès : Présentation, atouts et perspectives de développement »

Concernant les engagements de l’Agence Urbaine de Meknès pour l’année 2018, il s’agira de poursuivre la concrétisation de son plan d’action pluriannuel en poursuivant sa démarche de concertation et de collaboration avec ses partenaires en vue de mutualiser les efforts, garantir la transversalité des actions entreprises et co-construire des actions stratégiques d’envergure dans le cadre de la régionalisation avancée.

Communiqué de presse Français / Communiqué de presse Arabe / Synthèse du conseil Français / Synthèse du conseil Arabe

 

     

 

Dans le cadre de la représentation du Maroc à la 9éme session du Forum Urbain Mondial réuni à Kuala Lumpur du 7 au 13 février 2018, l'Agence Urbaine de Meknès a eu l'honneur de participer à la délégation officielle menée par Mme la Secrétaire d'Etat chargée de l'Habitat et de la Politique de la Ville.
Notre participation a été l'occasion de participer aux différents débats tenus et d'animer le pavillon marocain. Elle a également été une opportuniste pour présenter les actions phares tant de notre pays que de notre ressort territorial en termes d'amélioration de la planification stratégique et de l'aménagement de nos territoires en vue de répondre aux enjeux de developpement intégré et équitable ainsi que d'amélioration des conditions de vie des populations, objectif in fine du nouveau agenda urbain.
A ce sujet, la représentante de l'Agence Urbaine de Meknès a présenté l'intervention de cette agence dans la sauvegarde, valorisation et promotion de la Medina de Meknès comme exemple de la démarche menée par notre pays pour la préservation de notre patrimoine architectural et immatériel comme élément clé du développement durable de notre territoire et de sa résilience.

PA de la médina et zone des servitudes de Meknès :

 

 

NOS VALEURS : PROXIMITE, TRANSPARENCE, CELERITE  ET ECOUTE

 

Depuis sa création, l’Agence Urbaine de Meknès oeuvre au développement de son expertise et au perfectionnement continu de son intervention au sein de son ressort territorial.

Mettant à votre disposition une équipe pluridisciplinaire et polyvalente, nous veillons à améliorer notre démarche de proximité et d’approche participative dans l’optique de satisfaire vos attentes légitimes.  

Poursuivant nos efforts permanents pour la simplification des procédures et la modernisation de l’établissement,  nous oeuvrons depuis 2011 à la dématérialisation d’un ensemble de nos services en recourant  aux nouvelles technologies d’information et de communication(NTIC) comme moyen optimal  de démocratisation de l’accès à l’information et de qualité des services rendus. 

Ce processus ambitionne de vous offrir la possibilité de réaliser vos démarches administratives où que vous soyez et tout au long de l’année en toute célérité tout en participant au marketing territorial de notre aire d’intervention.